Comment bien embrasser

Un baiser peut parfois être plus intime qu’une partie de jambes en l’air. De nombreuses personnes confessent qu’elles mettent plus de signification émotionnelle dans le baiser que dans l’acte sexuel lui-même. Le baiser peut parfois être l’entrée en matière, il peut aussi parfois être le plat principal si l’on peut dire. Comme vous quand étiez adolescent(e) et que l’idée d’un baiser vous semblait le pinacle même de l’ambition érotique… Comme quand vous êtes tellement possédé(e) par le désir qu’un simple baiser suffit à vous envoyer des décharges électriques dans la colonne vertébrale.

Comment réussir donc à embrasser de façon sensuelle, et surtout, agréable pour l’autre ? Tout d’abord quelques conseils de base.

Conseils de base

Ne pas se prendre pour un aspirateur à lèvres; un baiser léger peut suffire à allumer des brasiers chez votre partenaire. Le baiser n’est pas une préparation à baiser. Explorez subtilement avec votre langue, sucez doucement ses lèvres et sa langue. Si votre partenaire répond à votre baiser avec enthousiasme, répondez avec ardeur. Commencez vraiment doucement. Effleurez simplement ses lèvres avec les vôtres. Soyez attentifs à la réponse. Augmentez la pression tout doucement lorsque votre partenaire commence à étreindre vos lèvres. Surtout, demandez à votre partenaire ce qu’il ou ce qu’elle aime. Peut-être que ce sera un baiser délicat, peut-être que ce sera un French kiss d’anthologie.

Si vous manquez d’expérience, ou êtes sous le coup d’une émotion trop forte, vous risquez de vous retrouver le souffle coupé, à retenir votre respiration. Respirez ! Pendant que votre bouche est occupée, utilisez votre nez pour vous maintenir en vie, ne vous lancez pas dans un concours d’apnée ! Il va sans dire aussi que vous devriez à tout prix éviter la mauvaise haleine, c’est un tue-l’amour absolu. Allez chez le dentiste, évitez les oignons ou l’ail, à moins que vous en ayez dégusté tous les deux ! La meilleure chose que vous pourriez faire est tout de même de demander à votre partenaire de vous embrasser de la manière dont il ou elle aimerait être embrassé(e). Vous apprendrez toutes sortes de choses, bien plus agréablement qu’en lisant ces pages !

Mais bon, pour ne pas paraître paresseux, je vais quand même vous proposer quelques astuces :

Découvrez le corps de votre partenaire en entier : il y a tout un monde de plaisir à découvrir en dehors des monuments que sont les lèvres, les seins et parties génitales. Voici quelques zones que vous gagneriez à explorer. N’hésitez pas à embrasser votre partenaire sur tout le corps, tout doucement, de la hanche à aux aisselles, du coccyx à la nuque…

Les plis : Les zones où la peau forme des plis sont souvent très sensibles et un baiser par là peut envoyer des décharges érotiques très agréables. Les plis au dos des genoux, les creux des coudes, la nuque, le dessous des seins, les paupières, les aisselles, l’entrejambe, les creux entre les doigts et les orteils – courage ! – le dos de l’oreille…

Le bas du dos qui peut être exquis à embrasser, encore et encore. Le ventre, le nombril ainsi que le haut du pubis. Attention, certaines personnes ont horreur qu’ont leur touche le nombril, d’autres adorent… Encore une fois, l’important est de communiquer avec votre partenaire.

Vous pouvez aussi jouer à disposez des aliments sur le corps de votre partenaire et à les déguster lentement, avec la peau… Vous pouvez même tenter de mordiller, avec beaucoup, beaucoup de précaution et jauger les réactions de votre partenaire. A ce propos, vous serez peut-être intéressé(e) par le Nyotaimori, cette pratique japonaise qui consiste à se nourrir sur le corps de jeunes femmes parfaitement immobiles…

Mille façons d’embrasser

Au fil du temps, les personnes en couple en tendance à s’embrasser moins fréquemment et moins passionnément. Qu’ils sont loin les frissons du début ! Pourtant cela ne devrait pas être une fatalité et c’est plutôt l’occasion de partir à l’aventure en essayant de nouveaux jeux… Voici quelques idées qui devraient vous tenir en haleine :

  • Le triangle : lorsque vous vous embrassez ou êtes sur le point de le faire, et que votre partenaire a les yeux clos. Posez un doux baiser sur ses lèvres puis longez sa joue avec vos lèvres : remontez pour embrasser successivement une paupière puis l’autre. Retournez aux lèvres.
  • L’oreille : embrassez le lobe de l’oreille franchement, comme vous le feriez sur les lèvres de votre partenaire. Soupirez et murmurer très légèrement à l’oreille de votre partenaire : cela est souvent très excitant. Faire attention cependant au niveau de salive : un baiser trop mouillé à l’oreille est fort désagréable.
  • Le cou : zone très sensible, ici aussi, ne pas hésiter à y aller franchement. Allez des lèvres au cou en passant par les joues et les oreilles. Faites en sorte que votre partenaire sente votre souffle lui courir sur le cou.
  • Le baiser électrique : pour réussir celui-ci, il faut une certaine préparation. Le but est d’arriver à se charger d’une petite dose d’électricité statique et d’embrasser son partenaire pour lui procurer une décharge amoureusement électrique. Pour se « charger », l’ingéniosité est de mise : se frotter les pieds sur le tapis ou se frotter le corps avec un tissu synthétique — encore mieux si le vêtement sort du sèche-linge. Ne rien toucher et embrasser son partenaire directement sur les lèvres. Effet garanti mais à utiliser avec modération !
  • La morsure : c’est l’occasion de faire jouer vos fantasmes vampiriques. Mordiller tout doucement, les lèvres, les oreilles, le cou peut faire monter la température et rendre les ébats plus endiablés. La prudence et l’écoute sont bien sûr de rigueur : vous ne souhaitez certainement pas être pris(e) pour un(e) disciple d’Hannibal Lecter.
  • L’échange : placez un bonbon sur la pointe de vos lèvres et entamez un baiser langoureux avec votre partenaire. Tous les deux, sucez simultanément le bonbon en vous embrassant. Vous pouvez bien sûr utiliser autre chose que des bonbons — chocolat fondant, champagne, fruits etc. — mais cette technique marche le mieux avec des bonbons à fort parfum : menthe, anis, gingembre etc.
  • La pulsation : étreignez la lèvre supérieure de votre partenaire avec vos lèvres pendant qu’il ou elle s’occupe de votre lèvre inférieure. Sucez-vous les lèvres en rythme toutes les deux ou trois secondes et alternez.
  • La statue : tel est le jeu : demandez à votre partenaire de ne pas bouger, de se tenir absolument immobile pendant une minute. Puis torturez, torturez avec vos baisers ! La statue ne doit pas retourner le baiser : c’est une statue ! Si cela vous semble facile, alors alternez et jouez le rôle de la statue; vous verrez…
  • Le record : combien de temps pouvez-vous vous embrasser sans que vos lèvres se séparent ? La clé ici est de commencer tout doucement, normalement puis d’arriver à respirer exclusivement par le nez pendant la phase de bécot prolongé.
  • L’exhibition : embrassez-vous de façon torride en public. Les parcs sont de bons débuts; les métros présentent un niveau de difficulté « normal » ou « intermédiaire » ; les derniers rangs de l’Eglise lors de la messe du dimanche sont un niveau au-dessus…
  • Grand style : le baiser grand style, c’est celui auquel s’adonnaient les stars du vieux cinéma où l’homme tenait sa dulcinée par la hanche en la penchant en arrière. Du plus grand effet en public, idéal en soirée.
  • Le bouche à oreille inversé : si le but du bouche-à-oreille est de donner de l’air pour tirer des malheureux des affres de la mort, le but de cette technique est de prendre l’air chez votre partenaire. Chacun à son tour : aspirez l’air dans la bouche de votre partenaire pendant que vous vous embrassez. Respirer n’aura jamais été plus sensuel !
  • French kiss : le fameux baiser avec la langue n’est plus à présenter. Caresser et explorer la bouche de votre partenaire avec la langue est l’un des gestes les plus érotiques qui soient mais aussi l’un des plus risqués en terme de gaffes potentielles. N’oubliez pas de respirer; Ne vous transformez pas en machine à saliver; Sachez vous arrêter…

L’art de se mettre à nu

Pour aller plus loin…

Les vêtements – et leur absence – jouent un rôle clé dans le désir et l’excitation. Vous pouvez parfaitement être sexy en pyjama : la beauté d’un vêtement dépend parfois plus de la personne qui le porte. Ce qu’il y a de fâcheux à embrasser, c’est qu’on risque vite d’en vouloir plus et de se jeter l’un sur l’autre. Vous pouvez évidemment vous lancer immédiatement dans un corps à corps passionné, sans même retirer vos vêtements : le sexe rapide et passionné est parfois le plus intense ! Mais vous pouvez aussi jouer avec votre corps et vos vêtements pour créer et amplifier le désir.

Certaines personnes n’ont aucun problème à se balader dans le plus simple appareil, d’autres vous demanderont de fermer les yeux. Quoiqu’il en soit, laisser l’autre voir son corps dans toute sa vérité reste une expérience d’intimité forte. Vous craignez peut-être d’exposer vos défauts et vos imperfections au regard de l’autre : sachez que c’est réciproque. De plus, dans le feu de l’’excitation, votre partenaire aura bien autre chose à faire que de compter vos bourrelets ou de remarquer que votre ventre s’est un peu arrondi. Une des choses les plus excitantes à faire est de vous déshabiller mutuellement et lentement. Il est infiniment excitant pour un homme de voir son amante lui ouvrir la braguette… de même les hommes gagneraient à savoir retirer un soutien-gorge de façon élégante : il est facile de s’entraîner ni vu ni connu dans un magasin de lingerie mais plus amusant de faire vos essais en couple.

De même, visiter ensemble des boutiques de lingerie – pour femmes et pour hommes – et passer ensemble dans la cabine d’essayage – si vous y arrivez… – est hautement érotique et réconciliera certainement bien des hommes avec le shopping. Autre astuce, une femme qui fait remarquer à son homme qu’elle a « oublié » sa culotte ne manque jamais de faire effet lors d’une sortie en ville. Enfin s’il vaut mieux que les hommes évitent de garder leur chaussette en étant nus, une femme presque nue fait certainement monter la température ambiante. De même, un homme qui sait se montrer sexy dans son boxer aiguisera très certainement l’appétit de sa dame.

Enfin, vous pouvez offrir à votre partenaire une séance de strip-tease faite maison. Avant le phénomène Chippendale, le strip-tease était quelque chose que seules les femmes étaient censées faire mais aujourd’hui il est un peu plus accepté qu’un homme puisse lui aussi prendre plaisir à se déshabiller de façon sexy et inventive. Homme ou femme, vous n’êtes pas obligé(e) de vous plier aux exigences auxquelles se plient les danseuses du Crazy Horse : le fou rire n’est pas interdit !