Introduction

Cet ouvrage est consacré à l’art de bien faire l’amour et est destiné à celles et ceux qui souhaitent un guide synthétique mais détaillé en la matière

Pourquoi ce guide

Cet ouvrage est consacré à l’art de bien faire l’amour et est destiné à celles et ceux qui souhaitent un guide synthétique mais détaillé en la matière. Comment faire l’amour ne constitue pas une initiation à la sexualité : je suppose que savez déjà que les enfants ne sont pas apportés par des cigognes et que vous avez déjà connu les grands délices – ou les petits malheurs ! – d’un corps à corps amoureux. Cependant, les débutants motivés pourront certainement prendre le train en cours de route et arriver à bon port en adoptant les idées et techniques énoncées dans ce guide. Le sexe est un long voyage où l’on apprend à chaque pas. Avec Comment faire l’amour, je vous propose de découvrir en détail toutes les grandes avenues du plaisir. Ensuite, ce sera à vous de continuer l’aventure hors des sentiers battus.

Mais tout d’abord, pourquoi ce guide ? En effet, les ouvrages sur le sexe ne manquent pas ! Le sexe est partout : sur Internet, dans les livres, les magazines, au cinéma et jusque dans le métro si l’on est attentif. Pourquoi écrire encore sur le sujet – à part bien sûr la volonté éhontée de s’enrichir en vendant ce guide par millions ? La raison en est simple : l’essentiel du discours ambiant sur la sexualité pose problème. Ce discours me pose problème et pourrait vous aussi, vous poser problème.

Abolir le règne du coït

D’après le rapport Hite – étude majeure sur la sexualité des femmes –seulement 30% des femmes arrivent à l’orgasme lors de la pénétration vaginale. Et pour ces 30% de femmes, l’orgasme est obtenu en général non pas par la pénétration elle-même mais par l’utilisation de mouvements et de positions qui permettent le contact entre le clitoris de la femme et le corps de son partenaire. Il est donc clair que pour les femmes, lorsque le clitoris est absent de la relation sexuelle, l’orgasme l’est aussi.

Pourtant, dans la plupart des représentations de la sexualité, que ce soit dans les films ou les magazines, le clitoris est désespérément et inexplicablement absent. James Bond est un tombeur mais est-il un bon coup ? Après tout, on ne le voit jamais faire de cunnilingus à ses girls. La plupart des magazines, qu’ils soient féminins ou masculins, sont un océan de lieux communs et de conseils à trois sous. Il faut ramer longtemps pour dénicher les rares perles de savoir utile. Apparemment, on préfère ensevelir lectrices et lecteurs sous des centaines de positions acrobatiques plutôt que d’éclairer les choses avec des méthodes simples et détaillées pour se donner du plaisir à deux ou en solo. On nous exhorte ainsi à devenir des adeptes du Kama Sutra mais je vous assure qu’il n’y a que deux issues à la pratique assidue du Kama Sutra : le rire ou la douleur pour les moins souples !

L’explosion d’Internet a aussi entraîné une croissance phénoménale de l’industrie pornographique. Avant, obtenir du matériel pornographique nécessitait un minimum de motivation pour une expédition au vidéo club ou au kiosque à journaux… aujourd’hui le porno est à portée de clic. Malheureusement, la pornographie pour l’essentiel, participe aussi à la promotion du modèle de la sexualité linéaire et au culte du coït : préliminaires (ultra-rapides) - pénétration (façon marteau-piqueur) -orgasme (en fait, éjaculation de l’homme). Ce modèle promu partout est néfaste pour les femmes qui sont ainsi souvent privées d’orgasme et néfaste pour les hommes qui sont alors enfermés dans une obligation de performance : tenir, se retenir… échouer ? La pression pour les hommes à faire jouir leur partenaire lors de la pénétration est telle que nombreuses sont les femmes qui simulent l’orgasme pour préserver l’ego de leur homme. N’est-ce pas là une triste situation ?

Si votre modèle de sexualité consiste en l’enchaînement préliminaires -pénétration - orgasme (de l’homme), alors il est grand temps de le mettre à jour ! Lorsque le plaisir est réciproque, l’homme et la femme s’épanouissent en harmonie et personne n’est laissé sur le côté, le cœur et le corps pleins de frustration. Pour sortir de ce modèle linéaire de la relation sexuelle, il est nécessaire de faire descendre le coït de son piédestal et d’élever les autres pratiques sexuelles au même niveau : la stimulation manuelle, la fellation et le cunnilingus sont aussi importantes que la pénétration vaginale. Le terme « préliminaires » ne sera donc pas utilisé dans ce guide car il véhicule la fausse idée que toutes ces activités sont nécessairement des « préparatifs » à la pénétration. Il est tout à fait possible de faire l’amour sans pénétration… je vous encourage vivement à tenter l’expérience de temps à autre !

Donner et prendre du plaisir

Peut-on danser le Tango sans faire attention aux mouvements de son partenaire ? Le sexe est comme le Tango : connaître les mouvements de notre partenaire nous permet de nous accorder et d‘atteindre la chorégraphie parfaite. Le sexe c’est donner ET recevoir. Dans l’idéal, on devrait donc savoir comment donner du plaisir à notre partenaire mais aussi comment recevoir du plaisir de notre partenaire. Ce serait mieux pour nous-mêmes, qui voyons notre plaisir décuplé et mieux pour notre partenaire à qui on peut apprendre de nouvelles techniques. Ainsi une femme qui sait ce qu’est un bon cunnilingus et peut guider les gestes de son partenaire obtiendra plus de plaisir et offrira à son homme l’occasion d’agrandir son répertoire technique et amoureux. De même un homme versé en fellation a plus de chances de connaître des pipes mémorables que celui qui pense qu’il s’agit d’un truc de femme et que c’est à la femme de savoir s’y prendre. C’est pourquoi je prends ici le parti de m’adresser à la fois aux hommes et aux femmes sur des sujets dont la maîtrise bénéficiera à tous et à toutes.

Enfin je souhaite présenter tout au long de cet ouvrage, une vision du sexe décontractée et sans stress. Faire l’amour ne devrait pas être une plongée dans un monde de performance à tout prix. Faire l’amour ne devrait pas être source d’anxiété et de peur : peur d’avoir mal, peur de ne pas avoir un corps parfait, peur d’être trop rapide ou trop lent(e) à venir, peur de ne pas jouir, peur de ne pas faire jouir… Je souhaite présenter une vision joyeuse du sexe où l’on communique pour se donner un plaisir mutuel. Cela arrive de ne pas avoir cet orgasme fulgurant qui vous laisse au bord de la crise cardiaque : no stress. Cela arrive de ne pas avoir un orgasme à chaque coup - y compris pour les hommes : no stress. Cela arrive de ne pas avoir envie : no stress !

Comment lire ce guide ?

Ce guide présente une approche de la sexualité où le plaisir de l’homme et de la femme sont également célébrés. Des techniques détaillées sont présentées au fil des pages non pas pour dicter vos pratiques mais pour vous inspirer et vous donner des briques solides qui pourront étoffer l’édifice – forcément original et unique – de votre sexualité. Le mieux serait de n’essayer qu’une technique à la fois jusqu’à la maîtriser avant de passer à une autre. Je vous recommande aussi de lire le guide de bout en bout mais vous pouvez tout à fait m’ignorer et lire les différents chapitres dans l’ordre qui vous convient. Cependant, ne sautez pas le premier chapitre si vous ne savez pas ce qu’est la commissure ventrale ou le frein du pénis !